Questions / réponses

Questions / réponses
  • 1. Après un décès, quelles sont les démarches administratives obligatoires ?

    Après le décès, plusieurs démarches administratives doivent être effectuées. Les plus importantes sont celles à entreprendre dans les 24 heures : la demande d’un certificat de décès établi par un médecin, la déclaration du décès dans la mairie du lieu du décès ainsi que l’établissement de l’acte de décès.

  • 2. Comment peut-on financer les obsèques ?

    • Le contrat de prévoyance obsèques auquel le défunt peut avoir souscrit, dans quel cas les frais seront pris en charge à hauteur du montant souscrit. 
    • Le compte propre du défunt, s’il est suffisamment alimenté, peut être débloqué. 
    • Sur justification fournie par les héritiers, les frais d'obsèques peuvent être déduits de l'actif de la succession
    • Si le défunt était salarié et en activité au moment du décès, les caisses primaires d'assurance-maladie versent un capital-décès au conjoint, ou à défaut aux ascendants (ou descendants directs) du défunt. 
    • Certaines mutuelles complémentaires ou obligatoires et certaines caisses de retraite participent également au financement des frais d'obsèques en reversant un capital défini ou un forfait à l'opérateur funéraire (tiers payant), ou à la famille. 
    • Pour les personnes démunies, les obsèques sont prises en charge sociale par la ville (articles L. 2213-7 et L. 2223-27 du code général des collectivités territoriales).
  • 3. Qu’est-ce que le contrat de prévoyance obsèques ?

    Également appelé assurance obsèques, le contrat de prévoyance obsèques est un dispositif chargé d'assurer les proches d’une personne face aux risques financiers d’un décès. Un capital est alors versé par l’organisme assureur 48h après la réception des pièces justificatives du décès.
  • 4. Qui décide de l’organisation des obsèques ?

    Si le défunt a fait part de son vivant de ses volontés de façon formelle ou informelle, la famille doit les respecter, mais si le disparu n'a laissé aucune instruction, le choix revient à sa famille. Si le défunt n'a plus de famille ou si celle-ci ne s'est pas manifestée, l'organisation revient aux proches du défunt. Dans le cas où ces derniers ne se présentent pas non plus, la décision appartient au maire de la commune où s’est produit le décès.
  • 5. Quelles sont les différentes étapes dans l’organisation des obsèques ?

    Les obsèques s’organisent en 7 étapes : les démarches administratives, les soins et la toilette du défunt, le recueillement auprès du défunt dans une chambre mortuaire ou une chambre funéraire, le transport avant la mise en bière, la mise en bière, la cérémonie, et l’inhumation ou la crémation selon la religion ou la volonté du défunt.
  • 6. Peut-on prévoir ses obsèques en avance ?

    Oui, grâce au contrat de prévoyance obsèques. Lorsqu'il est souscrit auprès d'une agence de pompes funèbres, il s’agit d’un contrat en prestations. Il permet au souscripteur de prévoir intégralement l'organisation de ses obsèques qui seront financées par le capital prévu au contrat. D’une autre manière, il est possible de rédiger ses volontés sur un papier libre, à placer par exemple dans le livret famille, ou sur le testament. Depuis le 15 novembre 1887, la loi sur la liberté des funérailles oblige le respect de ces volontés.
  • 7. Comment bien choisir une entreprise de pompes funèbres ?

    La compétence et l’humanisme des pompes funèbres sont deux critères essentiels à prendre en compte. Il est alors important de se renseigner sur chaque entreprise de pompes funèbres avant d'entamer toute démarche. Dans notre cas, des témoignages sont disponibles, ainsi que nos engagements concernant les défunts et leurs proches endeuillés.
    Il est également possible de comparer différents opérateurs funéraires avant de faire son choix. Pour ce faire, la demande de devis est importante et leur lecture ne doit pas se faire dans la précipitation. 
  • 8. Quel est le processus de don d’organes / de don du corps à la science ?

    • Pour le don d’organes, toute personne est présumée consentante au don de ses organes sauf si elle s'inscrit au registre national des refus. Le prélèvement est gratuit et anonyme et doit se faire très rapidement, dans un délai de 24h maximum après le décès. La mort du donneur doit être médicalement constatée par 2 médecins. Un entretien avec les proches est organisé par l'équipe médicale. Le médecin qui procède à un prélèvement d'organes sur une personne décédée doit assurer la meilleure restauration possible du corps.
    • Pour le don du corps à la science, il faut faire connaître sa décision de manière explicite de son vivant, en rédigeant une déclaration sur papier libre, la dater, la signer et l'envoyer à un centre de don (au sein d'une faculté de médecine). Après les travaux anatomiques, le corps n'est pas rendu à la famille. Les cendres peuvent être rendues, bien que, dans la plupart des cas, les corps sont crématisés anonymement et leurs cendres dispersées dans un jardin du souvenir. Un délai de plusieurs semaines, mois ou années, peut s'écouler entre le don du corps et la crémation.
  • 9. À quelle fréquence les PFM Berthelot sont-elles joignables ?

    Nous sommes joignables tous les jours, à toute heure. Si vous ne parvenez pas à obtenir un conseiller, vous pouvez programmer une demande de rappel de la part de ce dernier directement sur notre site.
  • 10. Comment faire un devis ? Est-il gratuit ?

    Vous pouvez procéder à une demande de devis gratuitement sur notre site en cliquant ici. Nous vous répondrons au plus vite.
  • 11. Quel est le coût moyen des obsèques ?

    Le coût moyen des obsèques s'élève à environ 3500€ pour une inhumation et à environ 4000€ pour une crémation. Pour plus de précisions, vous pouvez procéder à une demande de devis en cliquant ici. Nous vous répondrons au plus vite. 
  • 12. Quel est le coût moyen d'un cercueil ?

    Le prix d'un cercueil varie entre 350€ et 3000€, voire plus, selon les gammes.
  • 13. Quels sont les différents types de cérémonies ?

    Différents hommages sont possibles : inhumation ou crémation, laïques ou religieuses. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre dossier Une Organisation Personnalisée.
  • 14. Comment personnaliser une cérémonie ?

    Pour une cérémonie personnalisée, l'organisation doit se faire dans le respect des volontés du défunt. Dans ce cas, mais également dans le cas où il n'y aurait aucune volonté de la part du défunt concernant ses obsèques, il est important pour la famille ou les proches de choisir des pompes funèbres bienveillantes et à l'écoute, qui sauront offrir un bel hommage au défunt. Chez Berthelot, nous plaçons le respect de la personne endeuillée au centre de nos engagements.
  • 15. Combien de temps dure une cérémonie ?

    • Pour des obsèques laïques, il faut compter environ 1h30 que ce soit pour une inhumation ou pour une crémation. Ils se composent du temps de recueillement autour de la dépouille (30 minutes), de la cérémonie d’adieu (de 30 à 45 minutes) et de la mise en terre (20 à 30 minutes) au sein du cimetière. Dans le cas d’une crémation, le dernier hommage se déroule au funérarium avec la cérémonie hommage.
    • Pour des obsèques religieuses, le temps de cérémonie dépend des religions. Les cérémonies catholiques sont les plus longues et durent environ 1h30, contrairement aux cérémonies musulmanes et juives qui sont plus courtes.

  • 16. Qu’est-ce que la thanatopraxie ?

    La thanatopraxie désigne les soins effectués sur un défunt. Cette pratique doit toujours être précisée aux familles et aucune injection ne doit être effectuée sans leurs accords préalables. La thanatopraxie permet de préserver le corps du défunt humains de la décomposition naturelle et ce jusqu'au jour des funérailles.
  • 17. Que sont les soins de conservation ?

    Les soins peuvent être divisés en trois temps. Premièrement, le thanatopracteur lave et désinfecte le corps pour empêcher la propagation des maladies, puis extrait les gaz et une partie des fluides corporels. Ensuite, il lave et sèche le corps, clos les paupières et les mâchoires, effectue les tâches de toilettes nécessaires. Enfin, il habille le corps, applique des cosmétiques (si nécessaire), coiffe les cheveux et place le corps en bonne position. Tout cela, dans le respect du défunt.
  • 18. Quelles sont les différentes manières de conserver le corps du défunt ?

    La thanatopraxie n'est pas la seule manière de conserver le corps du défunt. En effet, il est également possible de le conserver par le froid. Les équipements réfrigérants, comme les rampes ou les lits, permettent à la famille ou aux proches de conserver le défunt à domicile. Ces équipements peuvent être loués.
  • 19. Est-il possible de conserver le corps à domicile ?

    Il est possible de conserver le corps du défunt à domicile. Les soins de conservation sont alors recommandés. La location d'équipements réfrigérants est également envisageable (voir réponse à la question précédente). Il faut tout de même réaliser la toilette mortuaire. Une infirmière ou une aide-soignante peut également s’en charger.

  • 20. Combien de temps dure la gravure d’un monument ?

    La durée de vie de la gravure dépend du monument funéraire ; de la qualité et de la couleur choisie lors de sa réalisation. Cela peut également dépendre de l’orientation et de l’emplacement de la tombe.
  • 21. Peut-on graver ce qu’on veut sur la gravure ?

    Un message personnel, une citation, une épitaphe, un poème, un symbole religieux ou encore un dessin peuvent être gravés sur la pierre tombale. Si le défunt n’a pas préalablement défini son épitaphe, ce sont ses proches qui devront choisir le motif ou le texte qui ornera la stèle ou la plaque funéraire. Le maire de la commune où se trouve le défunt doit tout de même valider l’inscription.
  • 22. Est-ce obligatoire de graver le monument ?

    Sur une tombe, des informations réglementaires sont nécessaires, notamment pour identifier la sépulture. Généralement, la gravure de la pierre tombale indique le nom, le prénom ainsi que les dates de naissance et de mort du défunt. Il peut arriver que certains cimetières exigent que le numéro de référence de l’emplacement de la concession figure sur le monument funéraire, auquel cas il est ajouté sur le côté de la pierre tombale. Concernant les polices de gravure, il est recommandé de se renseigner auprès de la mairie avant de commander la gravure de la pierre tombale, car bien que les marbriers en proposent généralement plusieurs (antique, anglaise, romaine, onciale ou gothique), la réglementation de certains cimetières peut en exclure certaines.
  • 23. Comment entretenir un monument tombal ?

    · L’entretien dépend du choix du monument funéraire. Il doit se faire plus ou moins régulièrement, dépendant du matériau de construction, du monument et des conditions climatiques de la région. On utilise en général de l'eau claire ou savonneuse. Il n’est  pas conseillé d’utiliser des produits chimiques type détergents qui peuvent abîmer le monument. Certaines entreprises de pompes funèbres proposent également des contrats d'entretien de sépulture.
     
    · Concernant l'entretien de la gravure, lorsqu'elle commence à s’estomper ou s’effacer, la famille peut contacter le marbrier pour la rénover. C'est le réchampissage.
  • 24. Après le décès, quel est le délai pour l’enterrement ?

    L'inhumation doit avoir lieu 24 heures au moins et 6 jours ouvrables au plus après le décès. Lorsque des circonstances particulières le justifient, le préfet du département du lieu de l'inhumation peut accorder des dérogations à ces délais. 
  • 25. Peut-on enterrer un corps sur un terrain privé ?

    Une inhumation dans le terrain d'une propriété privée est possible à titre exceptionnel. Les formalités peuvent être accomplies par l'opérateur de pompes funèbres. Pour ce faire, 3 conditions doivent être remplies : la propriété doit être située hors zone urbaine, l'avis d'un hydrogéologue est nécessaire, ainsi que l’accord l'accord du préfet.
  • 26. Combien de temps dure une crémation ?

    Le temps de crémation est en moyenne d'1h30 à 2h. La famille se recueille ensuite au crématorium et l'urne lui sera remise quelques heures plus tard, le lendemain ou sur rendez-vous. 
  • 27. Lors de la crémation, le cercueil est-il également brûlé ?

    Le cercueil est également brûlé puisque lors de la crémation le corps du défunt est placé dans le cercueil. Il est placé dans un four chauffé à 800 degrés. La chaleur va provoquer la combustion du cercueil puis du corps (il n'y a pas de flammes).
  • 28. Comment se passe le transfert du corps entre son lieu de décès et la chambre funéraire ?

    · Avant la mise en bière, ce qu'on appelle le « transport à visage découvert » s’effectue généralement entre le lieu de décès et la chambre funéraire. Il doit s’effectuer dans un véhicule spécialisé, agréé et équipé d’un caisson réfrigérant.

    · Après la mise en bière, ce transport est indispensable car le défunt est conduit du lieu de mise en bière vers un lieu de culte ou au cimetière. En général, le corps est transporté par les corbillards ou tout autre véhicule adapté pour ce type de transport.
  • 29. Comment rapatrier le corps de la France vers l’étranger ?

    Pour rapatrier une personne décédée sur le territoire français vers l’étranger, la préfecture où la mise en bière a été réalisée doit obligatoirement délivrer un document écrit certifiant l’autorisation de transport de la dépouille à l’étranger. 
    L'autorisation du pays accueillant étant obligatoire, il est conseillé de se rapprocher de son consulat pour obtenir de l'aide et des précisions sur les démarches à suivre. 
  • 30. Comment rapatrier le corps de l'étranger vers la France ?

    Dans un premier temps, il faut informer les autorités locales du décès intervenu sur leur sol pour qu’elles puissent délivrer un certificat pour le rapatriement. Les services consulaires français sont également à prévenir car ce sont eux qui traduiront le certificat étranger dans les registres français et établiront l'autorisation de rapatriement. Si la famille du défunt se trouve en France, il est conseillé de se rapprocher du Centre de crise du Ministère des Affaires Etrangères pour connaître les démarches à effectuer. 

NOS ENGAGEMENTS

Notre métier est unique ; il demande du respect et de l’expertise. Depuis nos débuts, nos valeurs fondamentales nous ont guidés. Elles sont aujourd’hui des appuis forts dans les engagements que nous prenons chaque jour pour vous accompagner dans la traversée de votre deuil.

  • Un accueil
    respectueux

    Assurer un accueil et une prise
    en charge courtois
    et respectueux de votre état émotionnel

  • Des prestations personnalisées

    Ecouter attentivement vos
    besoins et vous proposer des prestations
    adaptées, de qualité et en toute sécurité

  • Transparence
    et intégrité

    Fournir des informations claires et précises,
    présenter un devis détaillé
    conformément à la réglementation,
    et apporter toutes les explications nécessaires

  • Accompagnement
    et proximité

    Garantir un accompagnement de proximité
    dans la réalisation des démarches administratives,
    avant, pendant et après les obsèques

Être rappelé

Veuillez remplir les champs ci-dessous et nous vous rappelerons dans les plus brefs délais.