FinancementFinancement

Les obsèques représentent un coût important et pas forcément prévu par les familles. Il existe plusieurs possibilités de financement pouvant, dans certaines conditions, être associées à différentes aides :

  • En cas de souscription d’un contrat de prévoyance obsèques, l’organisme financier assureur soit se chargera du règlement des prestations auprès de l’opérateur funéraire, soit versera le capital prévu au bénéficiaire désigné par le défunt, en fonction des conditions et du type de contrat.
  • Si le défunt possédait un compte en son nom propre et suffisamment alimenté, ce dernier sera bloqué jusqu’à liquidation de la succession. Il est cependant possible de permettre le prélèvement de maximum 5 000 euros aux fins de règlement des prestations d’obsèques. Cette somme sera directement versée par l’organisme bancaire à l’opérateur funéraire.
  • Si le défunt était salarié en activité au moment du décès, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie verse un capital-décès au conjoint ou, à défaut, aux ascendants ou ascendants directs, correspondant à trois fois le montant du dernier salaire, dans la limite du plafond de la Sécurité sociale.
  • Il est conseillé de se renseigner également auprès des différentes mutuelles et caisses de retraite auxquelles cotisait le défunt et susceptibles de participer au financement des frais d’obsèques.
  • Il est à savoir que les frais d’obsèques sont déduits de l’actif de la succession dans la limite de 1 500 euros, sous réserve de fournir les justificatifs correspondants.
  • Les obsèques des personnes dépourvues de ressources sont prises en charge par la ville sur le territoire de laquelle a eu lieu le décès (sous certaines conditions).